Nedjma, une voix d’Algérie

SPECTACLES ET ANIMATIONS

Texte de Kateb Yacine, pièce de théâtre, adaptation et mise en scène Mohamed Adi en collaboration avec Mahmed Djamane-1999

Nedjma, le prénom de cette jeune femme cristallise, à travers l’histoire de quatre branches d’une tribu se retrouvant autour de cette divine et effroyable amante, la figure insaisissable de l’Algérie.

Dossier de presse

Trois femmes, trois visages d’Algérie

Ce récit considéré comme fondateur de la littérature algérienne moderne, partagé avec tous les publics, est une occasion de découverte de l’autre, de reconnaissance des valeurs culturelles marginalisées et oubliées et de partage.

Avec Délia FERRAH, comédienne
Aïcha LEBGAA, chanteuse
Rachida GOUDGIL, chorégraphe
Mohammed LOUALASSI, percussions
Abderrazak HILAL, luth

Kateb, cela fait 10 ans
Dix ans
Et tu es toujours vivant
Lourd est ton héritage
Toi le fou
Toi le sage
Nous sommes là pour toi
Là pour te rendre hommage
Permets nous dans ta vie
De faire ce voyage
Et respectueusement y dévoiler
Quelques pages
Ta vie ici et là-bas
Là-bas et ici
Ici autour de ton « cercle des représailles »
Nous allons chanter, danser et
Raconter ton histoire et comme
Tes ancêtres, redoubler de férocité
Pour atteindre là-bas le cœur de
Ton « polygone étoilé »
Y poser enfin ta valise
y fixer ta mémoire
Et laisser faire l’immortalité

Profession Marabout

SPECTACLES ET ANIMATIONS

Pièce de théâtre, texte et mise en scène de Mohamed Adi et René Escudié, 2005

« Profession marabout » retrace la vie du « Professeur Abou Diaf » dans son cabinet de marabout à Marseille. Entre désenvoûtements surjoués, talismans bricolés et potions douteuses, … est-ce de la magie ? de l’escroquerie ? un moyen d’expression des illusions perdues ? pour cet ingénieur hydraulique qui a vu toutes les portes des entreprises se fermer devant ses diplômes de la République du Sénéné.

Abou Diaf va se trouver pris au piège et dépassé par la beauté sublime de l’épouse d’un client désespéré, fade employé de bureau souffrant d’impuissance et par les effets qu’il provoque…. La magie va-t-elle opérer ?

Equipe de production :

  • Sur une idée originale de Mohamed ADI ;
  • Texte de Mohamed ADI et René ESCUDIE ;
  • Mise en scène de Mohamed ADI assisté de Mélanie de DIESBACH ;
  • Conseils culturels de Marilou MATHIEU ;
  • Musique (Kôra, Balafon, Djembé et chants) de et avec Karamoko BANGOURA ; arrangement musical de M’hamed DJAMANE ;
  • Décors de Christian CANELLI ; costumes d’Evelyne PAOLI ; création lumière de Bruno PROTHON
  • Joué par Mohamed ADI, Nicole CHOUKROUN, Michel ULOT et Mélanie de DIESBACH.

Cette pièce a été jouée xx fois dans les lieux xxxxxxxxxxxxxxxx ???

Critiques

La Provence (date, signature xxxx)

De la femme qui doute de l’amour que son chien lui porte, à l’homme qui veut retrouver sa virilité perdue, à celui qui veut arriver en haut de l’échelle sociale par n’importe quel moyen, à celle qui meurt de ne pas être aimée, … c’est toute une humanité qui défile dans le petit appartement du centre de Marseille qui sert de cabinet de consultation à Abou Diaf.

Un jour, Monsieur Pochon qui s’est marié sur le tard avec une femme plus jeune que lui vient consulter. Monsieur Pochon est impuissant, et pour lui rendre sa virilité…

Entrecoupée par les interventions d’un griot guinéen, musicien chanteur aux instruments étranges, la pièce nous entraîne dans un monde peuplé d’hommes et de femmes, manipulateurs et manipulés, généreux et méchants,

Un monde ou le sordide et la beauté, l’Europe et l’Afrique se côtoient. Un monde incroyablement humain ».

« Légère, émouvante et drôle – ah, cette séance de rédaction de la carte de visite ! »

« Profession marabout » nous emmène dans une Marseille plus que jamais carrefour de l’Europe et de l’Afrique. Dès lors, la musique ne pouvait raisonnablement être absente de la pièce, et les intermèdes de Karamoko Bangoura au djembé, balafon ou à la Cora ne font qu’ajouter un surplus de poésie.

Romain Lacuisse

On est tous le monstre de quelqu’un d’autre

 SAISON 2020 – SPECTACLES ET ANIMATIONS

Animations et conte en direction des colléges

La monstruosité subjugue tout un chacun, mais qui s’interroge sur ce qu’est un monstre, être un monstre, être perçu comme un monstre, ….. Les enfants, les adolescents vivent dans un univers traversé par les monstres, ceux des contes, des dessins animés, des B.D., des monstres mauvais, dangereux qui font peur, mais aussi des monstres gentils aux supers-pouvoirs. Mais le monstre c’est d’abord celui qui est « différent », c’est l’autre, celui qu’on ne comprend pas, qu’on marginalise.

L’objectif de l’animation et du spectacle de contes est de faire accepter la différence, amener les jeunes à changer leur regard sur l’autre, leur permettre de développer la tolérance, acquérir de l’aisance dans les relations avec les autres.

L’activité a été initiée auprès des élèves 19 classes de 6ème  et 1 classe de SEGPA, appartenant à 5 collèges du département des Bouches du Rhône, en collaboration avec les équipes pédagogiques de ces établissements.

L’activité se décompose en deux temps

Les marionnettes sont fabriquées par l’association Trois Ratons-Laveurs (Laprade 16390)

1. Un spectacle de contes sur la thématique des monstres. Les contes choisis « le pauvre paysan et les génies », « les trois oranges » (grands classiques de l’Orient et l’Occident).

2.L’animation (jeux de concentration, d’identification à un monstre, jeu du miroir déformant, ….) : « Si tu étais comme ça, comment tu penserais ? Si tu étais comme ça, et qu’on se moque de toi, quelle réaction tu aurais ? »

Soundiata l’enfant buffle

 SAISON 2020 – SOUNDIATA

Dans un monde contemporain où les repères se diluent, les communautés d’origines étrangères sont confrontées à la difficulté de construire une identité insérable.
L’absence généralisée de connaissance des aspects positifs de leur histoire respective contribue, entre autre, à ce désarroi.
Le courage de surmonter l’infirmité, la différence et l’incapacité, se trouve dans l’exemple historique d’un ancêtre partagé par beaucoup, Soundiata Keita.
L’instauration des droits humains, du respect de soi et des autres, ainsi que du civisme promus par Soundiata Keita au XIIIème siècle en Afrique de l’Ouest, fait partie de cette histoire oubliée et à retrouver.
La démarche du Pied Nu qui vise à aider nos concitoyens d’origine étrangère à se construire positivement sur la base des aspects qualitatifs de leur histoire, est une mission permanente, conduite depuis plus de 30 ans.
L’exemple positif de Soundiata Keita, issu de la culture africaine, est à partager avec tous les autres groupes de la communauté en donnant à chacun et à tous une impulsion positive, qu’il soit ou non leur ancêtre.

Dernières représentations :

MARSEILLE LA BUSSERINE, Comité M’am Ega Agora, le 18 décembre 2019 (une représentation)

BESANCON, dans le cadre de « Lumières d’Afrique », les 8 et 9 novembre 2019 (deux représentations)

MARSEILLE, Ecole Primaire de l’Evéché le mardi 12 novembre 2019 le matin (deux représentations)

CHARLEVILLE MEZIERES, dans le cadre du Festival Mondial de la marionnette, le 21 septembre 2019 (deux représentations)

THONON LES BAINS, Théâtre du Guidou, 29 août 2019

TOGO, dans le cadre du Festival International « Emergence des Talents » du 28 Juillet au 5 AOUT 2019 (une représentation)

ALGERIE en KABYLIE, dans le cadre du « Festival Racont’arts », du 20 au 26 Juillet 2019 (deux représentations)

MARSEILLE, SPIP Prison des Baumettes le 18 JUILLET 2019 (une représentation)

MAROC à MEKNES, à l’Institut Français de Meknès, dans le cadre du « Festival la Cigogne Volubile », Mai 2019   (trois représentations)

Et pour information en 2018

BRUXELLES dans le cadre du Festival des Nouveaux Disparus, le 26 Août 2018 (deux représentations)

PEYROLLES au Camp du Logis, le 3 août 2018 (une représentation)

EVRES EN ARGONNE, les 4 & 5 juin 2018 (3 représentations)

Tournée en MARTINIQUE, dans le cadre de « Tropiques Atrium Scène nationale » de FORT DE FRANCE, du 12 avril au 22 avril 2018 (6 représentations et 6 animations) dans toute la Martinique et un spectacle de conte joué en milieu carcéral au centre pénitentier

MARSEILLE, Atelier des Arts Le 24 mars 2018 (deux représentations)

Calendrier des dates 2020

LYON, Musée des confluences le 4 et 5 mars pour 4 représentations

COTE D’IVOIRE dans le cadre de la nouvelle édition du MASA festival Marché des Arts et Spectacle Africain d’Abidjan le 10 et 11 mars pour 2 représentations

MARSEILLE, Théâtre l’Astronef le 9 et 10 avril pour 4 représentations

(suspendues pour cause de corona virus)

Dossier de présentation