Profession MARABOUT

Profession Marabout : la magie opère !

marabout
 

« Profession Marabout »
Sur une idée originale de Mohamed Adi


Texte : Mohamed Adi et René Escudié


Mise en scène : Mohamed Adi assisté de Mélanie de Diesbach


Collaboration : Marilou Mathieu


Musique : (Kora et Balafon) et chants : Karamoko Bangoura


Arrangement musical : M'hamed Djamane


Décors : Christian Canelli


Costumes : Evelyne Paoli 


Création lumière : Bruno Prothon accompagné de Mohamed Adi, Nicole

Choukroun, Michel Hulot, Mélanie de Diesbach


 

     
marabout-01« Profession marabout » : la dernière création de la compagnie « le Pied Nu » retrace la vie du professeur Abou et de son cabinet, entre désenvoutements surjoués, talismans bricolés et potions douteuses. Magie ? Escroquerie ? Illusions perdues, surtout, pour cet ingénieur hydraulicien qui a vu toutes les portes des entreprises se fermer devant ses diplômes de la république du « Sénéné ».

Abou devient alors professeur, et survit en escroquant une galerie de patients plus excentriques les uns que les autres. Jusqu'au jour ou débarque Monsieur Pochon, fade employé de bureau marié à une femme sublime dont Abou tombera immédiatement amoureux.

Légère, émouvante et drôle - ah, cette séance de rédaction de la carte de visite !

« profession marabout » nous emmène dans une Marseille plus que jamais carrefour de l'Europe et de l'Afrique. Dès lors, la musique ne pouvait raisonnablement être absente de la pièce, et les intermèdes de Karamoko Bangoura au djembé, balafon ou à la Cora ne font qu'ajouter un surplus de poésie.

Romain Lacuisse
« La Provence »

 

carte-marabout De la femme qui doute de l'amour que son chien lui porte à l'homme qui veut retrouver sa virilité perdue, de celui qui   veut arriver en haut de l'échelle sociale par n'importe quel moyen à celle qui meurt de ne pas être aimée, c'est toute une humanité qui défile dans le petit appartement du centre de Marseille qui sert de cabinet de consultation à Abou Diaf.

Un jour, Monsieur Pochon qui s'est marié sur le tard avec une femme plus jeune que lui vient consulter. Monsieur Pochon est impuissant, et pour lui rendre sa virilité...

Entrecoupée par les interventions d'un griot guinéen, musicien chanteur aux instruments étranges, la pièce nous entraîne dans un monde peuplé d'hommes et de femmes, manipulateurs et manipulés, généreux et méchants,

Un monde ou le sordide et la beauté, l'Europe et l'Afrique se côtoient.

Un monde incroyablement humain.